La France n'aime pas assez ses hamsters

Le communiqué de presse du jour, reçu hier, jeudi 9 juin (mais avec le débat sur le mariage à l’Assemblée nationale, j’ai failli le jeter sans le lire, ç’aurait été dommage):

Les ministères chargés du développement durable et de l’agriculture ont pris connaissance de l’arrêt du 9 juin 2011 de la Cour de Justice de l’Union européenne qui a condamné la France pour manquement aux obligations qui lui incombent en matière de conservation du Grand Hamster d’Alsace.

Selon la cour, à la date du manquement (soit au 5 Août 2008), la France n’avait pas mis en œuvre de manière suffisante les actions nécessaires à la bonne conservation de cette espèce en vertu de l’article 12 de la directive « habitats, faune, flore », notamment dans les domaines de l’agriculture et de l’urbanisation.

Réactif à la détérioration des populations de Hamster d’Alsace, l’Etat, entouré de l’ensemble des partenaires territoriaux, a mis en place un Plan National d’Actions en faveur du Hamster pour la période 2007-2011.

L’engagement de restauration de l’espèce au travers de ce plan qui commence à porter ses fruits est réaffirmé.
Ainsi en janvier 2011, et grâce à la mobilisation des agriculteurs, 825 hectares situés dans les zones d’actions prioritaires mais aussi sur l’ensemble des sites abritant un terrier, font l’objet d’un contrat agro-environnemental. Ces contrats visent à une conduite d’exploitation plus favorable à l’espèce, notamment par la diversification des cultures pratiquées.

Les opérations de renforcement de population, conduites par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage dès 2008, se sont poursuivies au printemps 2010 et 2011 avec respectivement 217 et 190 animaux réintroduits. De plus, le protocole a été adapté pour améliorer la réussite de ces actions.

Les comptages de printemps ont montré les résultats positifs de cette politique de protection et de restauration du Grand Hamster d’Alsace avec un nombre de terriers qui est remonté de 346 en 2009 à 460 en 2011.

La prise en compte de l’enjeu de conservation du Hamster dans les projets d’aménagement est aujourd’hui largement partagée par les collectivités territoriales. Seuls certains projets à forts enjeux socio-économiques sont autorisés, sous conditions de mise en œuvre de mesures compensatoires efficaces.

Le comité de pilotage du plan national d’actions en faveur du Grand Hamster se réunira le 9 juillet 2011. Il examinera les évolutions possibles des dispositifs de restauration des populations de Hamster d’Alsace et lancera l’élaboration d’un nouveau plan d’actions.

 

À lire aussi (en anglais) l’article de Slate sur cette petite bête qui cause tant de souci à notre grand pays.

Pour en savoir plus sur le Grand Hamster d’Alsace, le site Hamster Alsace.

4 thoughts on “La France n'aime pas assez ses hamsters

  1. non mais c’est vrai quoi ! que sont la pollution, la surexploitation, les OGM et tout et tout a coté de la disparition du grand hamster d’Alsace ! ( moi je dis vive l’union européenne ^^’ )

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s