Premières fois

Hier, des amies (pas n’importe lesquelles mais ça n’est pas le sujet) ont lancé l’idée, pour l’instant purement théorique, d’aller passer quelques jours en Écosse, dans un futur plus ou moins proche. Coïncidence, c’est hier que j’ai vu Rebelle, le nouveau Pixar, situé en Écosse (une critique sera publiée sur Yagg) et c’est hier que Yagg a lancé son nouveau blog sur les coming-outs. Le lien? C’est en Écosse que j’ai vraiment commencé à faire mon coming-out. Alors évidemment, ça a fait remonter pas mal de choses.

L’Écosse, pour moi, c’est les premières fois.
Première fois seule.
Première fois loin de ma mère, de mon frère (je n’avais pas encore de sœurs, pas à ma connaissance en tout cas).
Première fois que je prenais une grande décision sans que mon père soit au courant (nos relations ont beaucoup changé depuis).
Première fois que je me lançais un défi «pour voir si j’en étais capable» (moi, hyper timide, seule, dans un autre pays).
Première fois que je ne vivais pas dans une capitale.
Premières cuites (à la Guinness essentiellement).
Première fois que j’ai mangé du haggis.
Première fois que j’ai eu des ami-e-s homos.
Première fois que j’ai eu des amis policiers.
Première fois que j’ai dit à ma mère que j’étais homo.
Première fois avec une fille.
Première (et seule) fois que j’ai failli coucher avec un garçon.
Première fois que j’ai fait lire à quelqu’un (autre que ma prof de français de 3e) un truc que j’avais écrit.
Première fois que j’ai acheté des romans lesbiens (ma mère avait commencé ma culture quelques années plus tôt avec Armistead Maupin, Jeanette Winterson, Hanif Kureishi… À Glasgow j’ai découvert Val McDermid, Radclyffe Hall, Rita Mae Brown…).
Première fois que j’ai croisé Sharleen Spiteri à l’aéroport.
Première fois que j’ai marché pour récolter des fonds pour une cause.
Première fois que j’ai quitté quelqu’un.
Première fois que j’ai tourné un film dans un cimetière, la nuit.
Première fois dans un bar homo.
Première (et dernière) fois que je suis tombée amoureuse.

Je suis partie en Écosse pour faire mon coming-out. Et c’est là que je suis devenue adulte. La première fois.

15 comments

  1. Trop beau, émouvant.
    Je te conseille (et à tout le monde) très très fort d’aller voir le dernier Ken Loach, La part des anges. En VO bien sûr 🙂
    (trop envie d’aller en Ecosse !)

    Like

  2. Merci de vos commentaires, vous êtes adorables.
    @Juls Et encore, c’est une seule année…
    @caro j’ai tourné quelques courts métrages mais celui-là était le plus déjanté 😉
    @Keela J’écris ma critique dès que j’ai le temps, elle devrait être en ligne pour la sortie le 1er août.

    Et la photo (j’aurais dû préciser), c’est le pub à côté de la résidence étudiante où je vivais et donc celui où j’ai passé une grande partie de mes soirées.

    Like

  3. Jolie expérience (enfin, peut-être pas pour le haggis…) !Quand on dit que les voyages forment la jeunesse… 😉
    Au fait, je serai à Edimbourg du 31 juillet au 4 août : si tu y es à ce moment-là, fais-moi signe et on ira boire une Guinness dans le pub où JK Rowling a écrit Harry Potter !

    Like

Leave a Reply to cat Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s