Le communiqué de presse du jour: Le bilan carbone du Père Noël

Ça fait longtemps que je n’ai pas eu le temps de partager avec vous les perles que nous recevons. Ce communiqué n’entre pas complètement dans la même catégorie que ceux que j’ai pu mettre précédemment, il est plutôt malin et bien fait, même s’il oublie que le Père Noël ne passe pas qu’en France.

Et finalement, ce qui m’a le plus frappée, c’est un des premiers chiffres: un enfant français reçoit en moyenne 11 cadeaux à Noël. C’est énorme (et si je faisais le calcul chez moi, ce serait sans doute vrai).

Vous le savez sans doute, le Père Noël était à l’origine vert…

Si on prend cette caractéristique au sens propre comme au sens figuré, cela siginfierait que petit papa Noël était un grand visionnaire qui avait déja anticipé le réchauffement climatique et l’essor du Développement Durable! Chez Greenflex, en nous appuyant sur certains éléments que nous avons pu récolter et  sur nos estimations nous avons calculé le Bilan Carbone du Père Noël, et celui-ci n’est pas très reluisant…
Voici nos constatations et nos conseils pour un Noël plus vert!

• En France, Noël représente une production d’environ 132 millions de cadeaux
12 millions d’enfants [1] qui reçoivent en moyenne 11 cadeaux chacun [2].
Autant dire que cette activité ne peut être neutre en termes d’impacts sur l’environnement : production des jouets et de papier cadeaux, livraison dans chaque foyer, sans compter le chauffage pour les petits lutins et l’élevage de rennes volants!
• Et si nous nous intéressions au Bilan Carbone du Père Noël?
Notons tout de même que ce bilan carbone est fait à partir de chiffres approximatifs en raison du mystère qui règne autour du Père Noël et de son activité [3]…
• Production et transport des cadeaux pour la France = 45 900 tonnes + 3 500 tonnes équivalent CO2
Initialement la production des cadeaux était réalisée par des lutins dans les ateliers du Père Noël. Mais soyons réalistes, les pauvres ont été complètement dépassés par les nouvelles technologies et la hausse de la demande.

Le Père Noël a donc dû délocaliser sa production et son usine doit vraisemblablement se trouver en Chine ! En effet, plus de 90% des jouets de Noël importés dans l’Union européenne viennent des usines chinoises [4].

Si en moyenne chaque cadeau pèse 500g [5] la production de jouet de Noël pour les enfants français représente 66 milliers de tonnes de cadeaux acheminés de Chine jusqu’aux ateliers du Père Noël en Laponie, avant d’être redistribués la nuit du 24 décembre dans chaque foyer.

Considérons une répartition moyenne par type de jouet [6]:
– 60 % de jouet en plastiques = 25 600 tonnes équivalent CO2 (40 000 tonnes de matières plastiques x 0.640 [7] = 25 600 tonnes)
– 30% de jeux électroniques = 20 300 tonnes équivalent CO2 (20 000 tonnes de produits High Tech x 1, 015 = 20300 tonnes)
– 10% de jouets en bois = carbone neutre puisque replantation.
Soit 41 300 tonnes équivalent CO2 !

Quant au transport de ces derniers: transport des cadeaux en bateaux avec un chargement optimisé (un seul voyage pour toute la production) depuis la Chine jusqu’en Laponie : 11 626 km = 3 500 tonnes équivalent CO2 [8].
• Emballé, c’est pesé!
Une fois arrivés en Laponie, nous imaginons que tous ces jolis présents sont emballés dans du papier cadeau par les lutins du Père Noël. Considérons environ 7 grammes [9] de papier par cadeau, soit presque 20 000 tonnes de papiers cadeaux pour la livraison de cadeaux en France, soit 380 000 arbres[10] soit 11 000 tonnes[11] équivalent CO2 de plus
• Elevage des rennes volants (!!) et livraison des cadeaux : 2 750 tonnes équivalent CO2
Le Père Noël n’a traditionnellement que 9 rennes nommés Tornade, Danseur, Furie, Fringant, Comète, Cupidon, Éclair, Tonnerre et Rudolph. 9 rennes volants … admettons.

Mais d’après nos recherches, cet animal a une force de traction d’environ 150 kg [12] et rappelez vous rien que pour la France il doit livrer 66 000 tonnes de cadeaux ! On imagine donc difficilement que seuls 9 rennes puissent trainer un tel attelage. Nous estimons qu’il devrait plutôt disposer de 440 000 rennes pour réussir cet exploit !

Sachant qu’un renne émet environ 250g de méthane par jour [13] (gaz qui contribue fortement au réchauffement climatique) nous arrivons à un total de 110 tonnes de méthane rejeté par jour soit pour la journée de noël 110 x 25 = 2 750 Tonnes équivalent CO2.

Au total, l’activité française du Père Noël la nuit du 24 décembre représente plus de 63 000 tonnes équivalent CO2.
=> Soit la consommation moyenne d’environ 7 000 Français par an !

Quelques propositions au Père Noël pour réduire ses émissions …
– Relocaliser sa production de cadeaux pour la France … en France ! Non seulement cela évitera des coûts et des consommations liées au transport mais cela permettra également d’encourager les producteurs locaux.
– Prendre le train plutôt qu’élever un nombre invraisemblable de rennes ! Un trajet Paris-Marseille par exemple ne représente que 5 kg équivalent CO2 pour un voyageur en train [14]. Il semblerait donc que même en parcourant la France de long en large en TGV nous resterions bien loin des quantités émises par les rennes ! Petite précision : il est démontré que le transport ferroviaire est six fois ou plus économe en énergie que les camions lourds, alors qu’aujourd’hui en France, la route représente 83% du transport de marchandises.
– Petit conseil au Père Noël (et aux autres) : pensez aux cadeaux écolos ! Cadeaux immatériels (place de concert, weekends à la campagne, ou un bon resto pour les grands, parcs d’attractions ou spectacles pour les petits), cadeaux durables (cadeaux utiles plutôt qu’objets tendances), et pour les jouets privilégiez plutôt le bois.
– Minimiser également les emballages et préférer le papier cadeau recyclé : la fabrication de papier recyclé nécessite 20 fois moins d’arbres, 100 fois moins d’eau et 3 fois moins d’énergie que celle du papier blanc [15].
Enfin pour conclure, demandez au Père Noël UN TRÈS BEAU CADEAU plutôt qu’une dizaine de petits cadeaux , cela réduira grandement l’impact environnemental !

[1] Source : Insee, estimations de population de 0 à 18 ans en 2009
[2] Source : Chiffre basé sur l’étude Deloitte 2009 : nombre moyen en France
[3] Difficile de nous pencher sur le poste « habitat ». Après de nombreux débats, il a été admis que le Père Noël vivait en Laponie. Malheureusement, la route menant à Korvatunturi, où se trouvent sa maison, ses ateliers et les entrepôts à jouets, n’est connue que de lui-même, de la mère Noël, de ses lutins et de ses rennes. C’est pourquoi nous ne prendrons en compte que son activité professionnelle pour notre calcul.
[4] Source : peuples-solidaires.org
[
5] Source : frequenceterre.com, chroniques environnement.
[6] Source : étude CRIOC (centre de recherche et d’informations des organisations de consommateurs.
[7] Source Bilan Carbone© Ademe, Valeur moyenne pour le plastique 640 kg équivalent carbone par tonne.
[8] Source et méthode de calcul Bilan Carbone © Ademe.
[9] Source : fréquenceterre.com, chroniques environnement
[10] Source : http://www.on.ec.gc.ca/community/classroom/93/waste-f.pdf; 1 tonnes = 19 arbres
[11] Méthode de calcul Ademe, facteur d’émission du papier
[12] FAO http://www.fao.org/docrep/W7304F/w7304f08.htm#les%20animaux%20de%20trait
[13] Estimation à partir des émissions de méthane des bovins : 100 à 500 litres de méthane (CH4). Précision : le méthane a un pouvoir de réchauffement 25 fois supérieur au CO2
[14] Source éco comparateur SNCF http://www.actioncarbone.org/voyages-sncf/
[15] Source WWF

A propos de Greenflex

Greenflex est la première Société de Services en Développement Durable (SSDD) européenne. Elle intègre toutes les expertises du Développement Durable en interne et assiste ses clients (Entreprises, Administrations et Collectivités Locales) dans la mise en œuvre des meilleures pratiques environnementales, sociales et sociétales, pour les rendre plus performants. Pour les accompagner concrètement dans leur démarche de Développement Durable, Greenflex a développé une offre complète de services : le conseil stratégique, les audits associés, l’Ecoguide Greenflex, un guide d’achat durable en ligne, et des outils de suivi et de pilotages, pour avoir une vision à la fois écologique, économique et technologique de l’ensemble des parcs de l’entreprise. 
Dans toutes ses interventions, Greenflex a pour objectif de faire du Développement Durable un facteur d’innovation et d’avantage concurrentiel pour les sociétés, les amenant ainsi à accroitre leur performance.
En appliquant ses méthodes à sa propre structure, Greenflex démontre sa volonté de se développer tout en préservant l’environnement, développant la satisfaction de ses collaborateurs et participant positivement à la société qui l’entoure. Plus de 500 clients font d’ores et déjà confiance à Greenflex, dont Toshiba, Brita, Agrana, Alten…
Greenflex a été récompensé par le prix de l’Innovation Responsable 2010 (1ère édition) remis par la Région Ile-de-France et est lauréat du Réseau Entreprendre Paris.
Pour plus d’informations : www.greenflex-group.com

2 thoughts on “Le communiqué de presse du jour: Le bilan carbone du Père Noël

  1. C’est plutôt bien pensé pour un communiqué de presse. Ca change un peu.
    Je suis aussi surprise par le nombre de cadeaux. Ceci dit, comme chaque enfant de ma famille fête Noël au moins deux fois (même si y’a une fois de moins cette année, les pauvres), on ne doit pas en être loin.
    Ce qui fait beaucoup, tout de même.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s