Le communiqué de presse étrange du jour: Journée mondiale des toilettes

Ma question: pourquoi envoyer un communiqué sur les toilettes à un site d’infos LGBT?

Journée mondiale des toilettes le 19 novembre

Les Français, champions d’Europe…
du manque d’hygiène !

Roissy, le 16 novembre 2010 – A l’occasion de la journée mondiale des toilettes, Tork, marque internationale de la société SCA, présente les résultats de l’enquête réalisée avec Easyresearch/Questback au niveau européen.

A la demande de Tork, 2 500 Européens ont répondu en octobre 2010 à des questions concernant leurs habitudes aux toilettes. Les Français se trouvent en bas de l’échelle en ce qui concerne le lavage des mains en sortant des toilettes.

L’étude révèle que l’hygiène des toilettes au travail, dans les lieux publics ou encore à l’école en France est relativement faible.

Les habitudes sur le lieu de travail :

76,5 % des Français disent se laver les mains systématiquement en sortant des toilettes. Un chiffre faible en comparaison aux autres pays européens : en Allemagne, en Angleterre et en Finlande, ce chiffre est de 89 %.

Classement des pays où on se lave le plus les mains après être allé aux toilettes :

Angleterre 89 %
Allemagne 89 %
Finlande 89 %
Suède 87 %
Pologne 86 %
France 76.5 %
Belgique 76 %

L’écart entre les pays européens persiste quant à l’image qu’ils ont des toilettes sur le lieu de travail. Aux yeux des français, cette image s’avère être plutôt négative. En effet, l’enquête montre que 48 % des français considèrent que les toilettes sur leur lieu de travail ne sont pas propres. Seuls 30 % indiquent qu’elles sont toujours propres.

Classement du pourcentage de personnes estimant que les toilettes sont souvent sales sur leur lieu de travail

Finlande 10 %
Suède 22 %
Angleterre 35 %
Allemagne 35 %
Pologne 37 %
Belgique 40 %
France 48 %

En conséquence, 17 % utilisent rarement voire jamais les toilettes sur leur lieu de travail mais attendent d’être rentrés chez eux, vont dehors ou dans un autre lieu. Selon les français, leurs collègues seraient la première cause de ce manque de propreté. Les risques liés à ce manque d’hygiène inquiètent 39 % d’entre eux, qui craignent d’être contaminés par différentes maladies lorsqu’ils utilisent les toilettes de leur lieu de travail.

Lorsque les Français classifient ce qui est le plus important concernant les toilettes, ils indiquent d’abord qu’elles doivent être propres et sentir bon, ensuite qu’il y ait du savon liquide et des essuie-mains en papier et que les poubelles ne débordent pas. En revanche, la présence d’équipements modernes ou d’une protection hygiénique sur le siège des toilettes ne leur semble pas prioritaire.

Les habitudes d’hygiène à l’école restent très controversées

Selon l’étude, 68,3 % des enfants attendraient de rentrer chez eux pour aller aux toilettes, faute de propreté dans les sanitaires de leur école (50,3 % des parents interrogés pensent que leurs enfants sont confrontés à un manque de propreté dans les toilettes de leur école). La première des raisons mentionnées est le manque de papier toilette, suivi par le manque de savon.
Pour 48 % des parents, l’hygiène des toilettes n’est pas une question prioritaire pour la direction de l’école.

Les conseils de Tork pour une bonne hygiène au quotidien

L’hygiène des mains

Une bonne hygiène des mains est élémentaire pour rester en bonne santé. « Si nous avons des bactéries sur les mains, nous les ingérons facilement. Le bouton de la chasse d’eau, l’interrupteur de la lumière, le robinet et la poignée sont souvent des points sur lesquels se trouvent de nombreuses bactéries. S’il l’on souhaite par exemple éviter de toucher le robinet juste après s’être lavé les mains, on peut utiliser un essuie-mains en papier », conseille Joséphine Roux, expert en hygiène chez Tork.

L’importance du séchage des mains avec des essuie-mains en papier jetables

Pour avoir des mains parfaitement propres après être allé aux toilettes, il faut les laver avec du savon pendant 15 à 20 secondes. Il est aussi très important de les sécher soigneusement avec un essuie-mains en papier. En effet, les bactéries prolifèrent surtout dans les milieux humides.
« Les essuie-mains textiles ou similaires, ainsi que les sèche-mains électriques, sont de vrais nids à microbes. Les essuie-mains textiles recueillent les bactéries de différentes personnes, qui se développent ensuite dans les essuie-mains humides », explique Joséphine Roux.

A Propos de Tork

Tork est la marque leader des produits d’hygiène, d’essuyage et de services dans les domaines des collectivités, de l’industrie, de la santé, des sociétés de services, de la restauration et dans d’autres établissements publics. Tork appartient au groupe SCA et son chiffre d’affaires dans le monde s’élève à 11 milliards d’euros en 2009.
L’entreprise s’engage depuis toujours pour la protection de l’environnement et mène une politique de développement durable qui lui a permis d’obtenir de nombreux Ecolabels pour ses produits et des certifications type ISO 14001 et EMAS pour ses unités de production.
La gamme Tork est composée de 3 segments : sanitaires (papiers toilettes, essuie-mains, savons, désodorisants, mouchoirs), l’art de la table (serviettes à pliage traditionnel et pour distributeurs) et l’industrie (produits et bobines en ouate de cellulose et non-tissés). Une large gamme de distributeurs complète son offre.
Pour plus d’informations sur Tork, visitez www.tork.fr

3 comments

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s